Votre désir de contribuer au savoir que nous possédons sur les médicaments, les maladies et le corps humain est un désir très noble. Avec ce désir, il doit y avoir un certain engagement de devenir qualifié pour conduire correctement une recherche clinique.

Vous ne pouvez pas apprendre sur le tas

Lorsque j’ai débutée la gestion d’essais cliniques il y a de cela 25 ans, le chercheur principal était un leader d’opinion clé, choisi par le commanditaire de l’étude. Les lignes directrices Les bonnes pratiques cliniques (ICH-BPC) n’étaient pas encore complètement développées et adoptées par les autorités règlementaires nord-américaines et, bien que non formé, tout le monde semblait être un expert!

Ces pionniers de la recherche clinique ont perfectionné leurs compétences en travaillant. Plusieurs ont fait des erreurs. Aujourd’hui, l’environnement de la recherche clinique ne peut tolérer aucune erreur parce que, tout simplement, ces erreurs effectuées dans le cadre d’études de recherche clinique ont le potentiel, d’une part, de causer préjudice aux participants à la recherche et, d’autre part, d’affecter les échéanciers ainsi que l’intégrité des données de la recherche.

Les commanditaires de l’étude et les CRO sont à la recherche de chercheurs cliniques qualifiés afin de minimiser les risques d’un essai clinique. Aucun CÉR agréé ne vous approuvera pour conduire une étude de recherche clinique à moins que vous soyez qualifié pour le faire. Cette qualification va au-delà de vos compétences en tant que médecin dans votre domaine d’expertise.

Lors d’un essai clinique, vous vous rapportez à deux maitres : la médecine et la science. À tout moment, votre chapeau de chercheur clinique pourrait être remplacé par votre chapeau de docteur afin de mieux servir l’intérêt de votre patient. Il peut arriver que le meilleur intérêt de votre patient entre en conflit avec votre recherche. Une fois que ce concept est compris et respecté, le processus de qualification peut ainsi commencer.

Une formation formelle ou autodidacte ?

Devenir qualifié pour conduire une recherche clinique n’est pas quelque chose que vous pouvez accomplir du jour au lendemain. Quel que soit le parcours choisi afin parfaire votre formation, vous allez devoir vous engager à fournir un effort considérable en temps et en ressource à ce processus. Il est important que vous documentiez votre formation de façon exhaustive. Que vous suiviez votre formation en personne ou en ligne, assurez-vous de recevoir un certificat de formation. Certaines formations peuvent ne pas conduire à l’obtention d’un certificat ; néanmoins elles doivent être documentées.

Des formations non-conventionnelles pourraient vous aider à vous démarquer de vos collègues. Donner de son temps à titre de participant à une recherche clinique ou siéger à titre d’observateur au sein d’un CÉR vous donnera une perspective que peu de chercheurs acquièrent.

Si vous prévoyez de déléguer à d’autres une ou plusieurs de vos responsabilités en recherche clinique, les qualifications prérequises s’appliquent à eux aussi. En tant que chercheur clinique, vous assumez la responsabilité des actions de votre équipe de recherche. La mise en place de modes opératoires normalisés au sein de votre organisation assurera que les membres de votre équipe de recherche comprennent ce qui est attendu d’eux et limitera ainsi les possibles ambiguïtés quant à l’application des standards de recherche.

Visez l’excellence !

La qualification est un processus, et non un objectif. Les plans d’essai clinique et les façons de les mener de manière éthique évoluent au rythme où nous remettons en question les paradigmes traditionnels de la recherche à la découverte de thérapies ciblées. Devenir compétent en recherche clinique signifie que vous êtes continuellement en train d’apprendre et de mettre en pratique vos connaissances.

Dr. Janice Parente
Dr. Janice Parente

Janice completed both her PhD and Post-Doctoral Fellowship in Molecular Pharmacology, and proceeded to develop her skills at the Director level within global pharma before founding her first contract research organization (CRO) in 1992. During the ensuing decade, Janice established her credentials as a successful and respected business leader and entrepreneur. In 2002, she sold her company in order to found ethica Clinical Research Inc., instilling in it her values and commitment to the protection of human research participants. This commitment led to ethica becoming the first Canadian entity and the first CRO in the world to earn full accreditation of its Human Research Protection Program (HRPP) in 2006. Janice's leadership and entrepreneurship have been recognized through numerous awards and nominations such as the prestigious Ernst & Young and Bank of Montreal Entrepreneur of the Year Awards and PROFIT Magazine's PROFIT W100 ranking of Canada's Top Women Entrepreneurs.